Rions comme des ânes, avec le Senhor do Bonfim

jegueLa justice bahinaise a décidé hier, mercredi 12 décembre, veille du traditionnel Lavagem do Bonfim, fête religieuse – aussi chère au coeur de nombreux non-religieux – qui se produit annuellement depuis plus de… 250 ans, la particpation des… ânes.
La décision du juge Ruy Eduardo Almeida Britto, titulaire de la 6ª Vara da Fazenda Pública du Tribunal de Justiça da Bahia, a été prise après une action commune d’écologistes (ONG Terra Verde Viva) et par la section bahianaise de l’Ordre des Avocats (OAB ; Ordem dos Advogados do Brasil). Leur allégation est que les animaux sont soumis à des mauvais traitements, en raison de la chaleur, du bruit, et de leur effort pour tirer les charettes.  Le juge a ordonné la saisie de la charette et de l’animal, pour qui viendrait à ne pas respecter le jugement. En cas de présence de l’animal, la mairie pourrait être condamnée à 90.000 reais d’amende.
Le Lavagem do Bonfim, qui commencera ce matin du jeudi 13 décembre 2010, vers 8h00, au pied de l’Elevador lacerda, est considéré comme la seconde fête populaire de Bahia, après le Carnaval.
L’intégrisme écologique blesse notre savoir-vivre bahianais…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *