Adieu à Hélio, en Musique !

Les paroles sont de Hélio Contreiras, poète bahianais, natif de la ville de Rio De Contas, décédé ce 5 mai 2011 à Rio de Janeiro. Issu d’une famille engagée avec le communisme et qui souffrit de la torture durant la dictature, Hélio se souvient dans cette chanson d’une marque de… savonette, Eucalol. L’interprète est Xangai, autre fameux troubadour bahianais. La chanson se nomme Estampas Eucalol. Hélio Contreras n’avait lancé qu un seul disque, Esturro da Onça, sous le label Kuarup, en 1991, produit par Augusto Jatobá, et qui fut remastérisé en 2006. La dixième et dernière chanson avait été écrite et composée avec le tropicaliste bahianais Capinan. Le mélomane peut également retrouver une composition de Hélio dans la remarquable compilation du barde bahianais Xangai, effectuée et organisée par la journaliste Dominique Dreyfus, en 1984, au label Auvidis, en France. La chanson a pour titre « Mutirão da vida », et Hélio est à la guitare.



Montado no meu cavalo
Libertava prometeu
Toureava o minotauro
Era amigo de teseu
Viajava o mundo inteiro
Nas estampas eucalol
A sombra de um abacateiro
Ícaro fugia do sol.

Subia o monte Olimpo
Ribanceira lá do quintal
Mergulhava até netuno
No oceano abissal
São Jorge ia prá lua
Lutar contra o dragão
São Jorge quase morria
Mas eu lhe dava a mão
E voltava trazendo a moça
Com quem ia me casar
Era minha professora
Que roubei do Rei Lear.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *