Rio de Janeiro, cidade maravilhosa, vacance oblige (14)

jocajoca

João Carlos Teixeira Gomes. Joca.
« Plume d’acier » (« Pena de aço ») comme l’avait surnommé son ami Dario Bittencourt.
Journaliste, directeur de la rédaction du feu quotidien Jornal da Bahia, biographe, romancier, poète. Devant notre objectif photographique ce jeudi 9 juin. Soixante-quinze printemps. Il vit à Rio de Janeiro depuis 1999. Il fut le seul qui combattit frontalement le tyran Antonio Carlos Magalhães, qui règna sans partage pendant des dizaines d’années à Bahia, et Joca publia héroïquement à ce sujet, en 2001, longtemps interdit à Bahia, « un livre de combat »* qu’il considère « comme une espèce de SOMME, dans la lutte contre l’opression et le retard politique ». Nous publierons un portrait de l’ami indéfectible de Glauber Rocha et de João Ubaldo Ribeiro dans les jours qui viennent.
* « Memórias das Trevas – Uma Devassa na Vida de Antonio Carlos Magalhães ». 2001. 800 pages.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *