Joelma, après, avec

Le pari filmique était de retracer, en un court-métrage,  le parcours, depuis les années soixante-dix durant quatres décades, de la transexuelle Joelma, « figure » bahianaise et bien réelle qui vit à Ipiaú, en province. Les préjugés soufferts, le cran et la force de caractère de Joelma, les embûches assassines sur le chemin de Joelma, avaient, jointes, décidé le jeune metteur en scène Edson Bastos. Avec un budget réduit, une équipe professionnelle pour les postes clés et de nombreux jeunes « encartés » familiers du secteur du cinéma à Salvador, il a réussi à fixer, en 2011, dans les pixels, cette trace de Joelma. C’est un des acteurs les plus solides de la scène théâtrale de Bahia, Fabio Lima, qui incarne Joelma.
Ce film n’est pas disponible sur la Toile. Mais un making-off, dirigé par Henrique Filho, y figure. Nous le joignons ci-contre. Et nous revient alors l’affirmation de Serge Daney, qui avait dénoté « l’inutilité des reportages sur un tournage de film », un moment de la fabrication du film où le journaliste, le critique, selon lui, « ne voit rien ». Pour le moins, dans les images qui suivent, une passion firme s’observe.
http://www.curtajoelma.com.br/

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *