Privatisation municipale de la citoyenneté et de la solidarité (2/3)

uniformevitoriadaconquista2012À Vitória da Conquista, troisième plus grande ville de l’État, après Salvador et Feira de Santana, les uniformes des élèves des collèges publics sont… digitaux. Depuis le 20 mars 2012*, les autorités municipales ont choisi d’officiliaser et d’implanter la méthode dans le Centro de Educação Paulo Freire (Caic). Le projet a été  amplifié à 25 des 203 unités scolaires de la municipalité au cours de la semaine suivante.
Les polos comportent une puce qui monitore la fréquence de chaque élève et gère l’enregistrement des horaires en temps réel pour les parents d’élèves via un message SMS. Au total, 25.000 élves, entre 6 et 14 ans, sont d’ores et déjà concernés. La finalité politique est d' »équiper », début 2013, la totalité des 42.725 jeunes élèves du secteur public éducatif.
Pour le contrôle, la technologie d’identification appliquée se nomme RFID, et a été développée par un organisme public, le SENAI.  « Tous les parents auront leur téléphones cadastrés et recevront une alerte SMS sur leur téléphone portable sur l’entrée et la sortie des élèves. (…) Le système capte automatiquement la présence à travers des sensores qui sont installés dans les bâtiments des écoles » explique le secrétaire municipal à l’éducation Coriolano Moraes. La présence de la puce, sous l’écusson du polo ou dans l’une des manches, n’empêche en aucune manière de laver normalement l’uniforme. Selon M. Moraes, le projet vise à garantir en priorité la permanence des élèves, pour qu’ils évitent les tentations d’exposition à la violence, aux drogues ou bien encore au travail infantil.
Il semble nécessaire de rappeler que la plus longue grève des professeurs de l’enseignement public vient de cesser le 3 août 2012, après… 115 jours d’arrêt total des cours, dans l’ensemble de l’État. Au final, le gouverneur n’aura concédé qu’une part des revendications des professeurs. Alors qu’il avait cédé aux policiers militaires de Bahia après seulement… 12 jours de paralisation, meurtrière et totale, en février 2012.
En 2012, à Bahia et plus généralement au Brésil, un professeur de collège de l’enseignement public, fonctionnaire, gagne toujours moins qu’un policier militaire embauché au plus bas échelon.

* Le projet fonctionnait de manière expérimentale depuis 2011.
(photo droits réservés)

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. professeur1 dit :

    le gouverneur est hué, ce mois de septembre 2012, par des écoliers, dans la municipalité de Campo Formoso
    https://www.youtube.com/watch?v=JFJvOE5H53U&feature=related

  2. professor 2 dit :

    un député estadual – récemment inculpé par la police fédérale pour avoir détourné de l’argent de ses salaires vers des employés fantômes et vers des comptes bancaires de sa famiille, Roberto Carlos (PDT)* – puis le président de l’assemblée législative, présents dans le groupe du gouverneur sont hués à leur tour par des collégiens et étudiants
    https://www.youtube.com/watch?v=Eeut3Ic4fuI&feature=endscreen
    (*) http://g1.globo.com/bahia/noticia/2012/08/pf-pede-afastamento-de-deputado-suspeito-de-ter-servidores-fantasmas.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *