Sebastián Liste enlace Bahia par le photojournalisme

sebastianliste1Ainsi, les cadrages d’un photographe espagnol talentueux placent Salvador de Bahia au coeur du plus important festival international de photojournalisme. Sebastián Liste* vient de gagner, ce 7 septembre 2012,  le Prix de la Ville de Perpignan/Rémi Ochlik**  pour son exposition « Urban Quilombo », exposée à Perpignan (France)***, dans le cadre du 24e « Visa pour l’image ». Son reportage, en noir et blanc, a été effectué entre 2009 et mars 2011, durant plusieurs allers et retours.
Sebastián a choisi de focaliser la vie d’une communauté de démunis, regroupés, depuis 2003, dans une ancienne chocolaterie, en ruines, en bord de mer, au sud de Salvador, dans la ville basse, à quelques dizaines de mètres de la très visitée colline de Bonfim. et de sa célèbre  Igreja de Nosso Senhor do Bonfim. La plupart des personnes photographiées, après leur expulsion en 2011, vivent aujourd’hui dans le pauvre et très éloigné quartier, dans des maisons neuves du programme fédéral « Minha casa, Minha vida », de « Jardim das Margaridas« , au nord de Salvador, aux alentours de l’aéroport.

Retour en quelques mots sur l’histoire de la chocolaterie – avant de tenter de publier un entretien avec le photographe, dans les prochains jours. Au début des années quarante, le chocolat (cacau) était un produit phare des exportations brésiliennes. Dans la ville basse de Salvador, dans la région d’Itapagipe – alors pôle industiel de Salvador – existaient cinq usines. Barreto de Araújo, la plus importante, vint s’installer vers 1960 au Porto do Bonfim, au lieu dit Largo do Bonfim, proche du Porto da Lenha,  dans un ancien dépôt de poudre. Barreto de Araújo exportait au début des années soixante-dix un million de sacs par an. Ce groupe industriel possédait au cours de cette deuxième moitié du vingtième siècle la plus importante fabrique de chocolat au monde, à Ilhéus, au sud de Bahia. Mais aussi une vingtaine d’autres entreprises, comme une fabrique d’huile de mamona, des fabriques de papier, des usines de jus de fruits dans l’État voisin de Sergipe, etc. La chocolaterie de Bonfim a fermé au début des années 1990. En 2010, le site mère de la marque, d’une surface de 96.003,36 m2, à Ilhéus, fut scandaleusement vendu aux enchères pour le maigre montant de… 2 millions de reais (800.000 euros).

http://www.visapourlimage.com/fr/exhibition/5391.do

http://lightbox.time.com/2012/09/07/the-abandoned-chocolate-factory-by-sebastian-liste/#1
* Né à Alicante en 1985, il grandit en Uruguay et vit désormais au Brésil.
** En hommage à ce très très jeune photojournaliste de talent tué le 22 février 2012, lors du pilonnage du quartier de Baba Amro, à Homs, en Syrie.
*** Dans la Chapelle du Tiers-Ordre.

Sébastian Liste et les oubliés de Salvador de… por F3languedocroussillon

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. spectateur engagé dit :

    Le capitalisme et la « reproduction » étant ce qu’ils sont, Barreto de Araújo est devenu un… constructeur civil…
    Leur dernier projet n’est ni plus ni moins que le… massacre d’un coin de paradis de Bahia, sur le littoral de la côte nord.
    Le groupe espagnol Invisa Internacional Hotéis a signé, courant août 2012, avec les autorités de Bahia – gouverneur, Secrétaire d’Etat au tourisme – l’implantation du « Costa Azul Golf Resort », situé sur la municpalité de Jandaira.
    Le coordonateur du groupe d’investisseurs espagnol se nomme.. César Barreto de Araújo.
    Le groupe Invisa prévoit d’investir 750 millions de reais. Dans ce projet d’hôtel géant, le groupe prévoit d’implanter 2.400 lits répartis sur quatre hôtels différents, 307 appartements construits dans l’espace hôtelier du « resort », 1.700 lotissements vierges et 1.600 pavillons. Il y aura également un terrain de golf, un club équestre et des terrains de sport.
    Les prédateurs de Bahia ont de beaux jours devant eux, avec le plein accord du gouvernement de Bahia…
    http://www.yasni.com.br/ext.php?url=http%3A%2F%2Fwww.ibahia.com%2Fdetalhe%2Fnoticia%2Finstalacao-de-complexo-hoteleiro-preve-geracao-de-cinco-mil-empregos-diretos%2F&name=Elion+Barreto+de+Araujo&cat=news&showads=1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *