Hors scène, l’insensé toupet de Gilberto Gil

Le chanteur Gilberto Gil a certainement dû tourner trois fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Interrogé par la presse le 16 octobre 2012 au soir dans le teatro Ulysses Guimarães de l’université Unip de Brasília – après un show acoustique en commun avec l’autre bahianais tropicaliste Caetano Veloso – sur les retentissants, accablants, implacables et édifiants jugements en cours dans l’affaire du « Mensalão », gigantesque scandale de corruption organisé au début des années 2000 par le gouvernement dirigé par Lula, en complicité avec le Partido dos Trabalhadores (PT), les publicitaires et financiers du PT et les plus grandes banques publiques et privées, celui qui fut aussi l’un des ministres de la Culture de Luiz Inacio Lula da Silva a osé déclaré :

« Os tribunais estão em ação. Os tribunais estão certos e estão errados, igual a todo mundo. Os tribunais acertam, os tribunais erram, eu acerto, eu erro. A Justiça é certa, a Justiça é errada. Sempre. Você que quer saber? Eu não quero saber. Tudo é certo e errado. Você quer saber se a Justiça está somente certa? Problema seu. Não é possível ser apenas certo ou errado. Nao é humano. Você quer a Justiça dos super-homens? ».

« Les tribunaux jugent. Les tribunaux ont raison ou ont tort, comme tout le monde. Les tribunaux pointent les fautes, les tribunaux se trompent, je réussis, je me trompe. La Justice a raison, la Justice se trompe. Toujours. Voulez-vous savoir ? Je ne veux pas savoir. Tout est sûr et faux. Voulez-vous savoir si la Justice est seulement bien rendue ? C’est votre problème. Ce n’est pas possible d’être seulement dans le vrai ou dans le faux. Ce n’est pas humain. Voulez-vous la Justice des sur-hommes ? »

Le show unique se nommait « Navegar É Preciso », en hommage aux vers de Fernando Pessoa, présents dans la chanson « Os Argonautas » de C. Veloso. Traduction: « Il est nécessaire de naviguer ». À vue, Gilberto Gil navigue sans aucun doute, pourrions-nous dire. Sans se mouiller aucunement. Et sans oublier une chute narcissique et mal venue  à sa déclaration, par l’expression de « super-homems », qui renvoie à une chanson homonyme écrite et composée par… Gilberto Gil.

En portugais:
http://politica.estadao.com.br/aovivo/
http://estadao.br.msn.com/ultimas-noticias/mensalao/story.aspx?cp-documentid=254298541

En français:
Mensalao: http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2012/10/10/bresil-trois-proches-de-l-ex-president-lula-coupables-de-corruption_1772690_3222.html

http://www.lemonde.fr/international/article/2012/08/20/a-brasilia-la-corruption-politique-en-proces_1747717_3210.html

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. loindici dit :

    lisant cela, je sais que monsieur gil fut ministre de la culture entre le 1er janvier 2003 et le 31 juillet 2008, donc il savait e a eté ministre durant toute la periode referante a ce qui a était jugé pendant ce jugement dumensalao en septembre et octobre 2012. Em outra palavras, ele sabia e participou do esquema todo, trabalhando ao lado dos Dirceu, Lula, Duda Mendonça baiano como ele, etc.
    Gil, complice total.
    biem à vous, flaneure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *