La plume dans le bénitier

Pour fêter le centenaire du quotidien A Tarde, les héritiers et descendants du fondateur ont choisi, au lieu de tremper « la plume dans la plaie »  de se gaver avec l’hostie du calice tendu par l’archevêque, lors de la messe célébrée dans les locaux du journal, avant le gâteau d’anniversaire.
En plein XXIe siècle, un geste qui sonne définitivement le glas de toute information et souille à tout jamais, à Bahia, le nom même de journalisme.
Une vergogne indélébile.

(photo Mila Cordeiro/Agencia A Tarde)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *