Le capital oligopolistique mondialisé s’approprie l’écosystème(5)

cajaiba5Les financiers initiaux du projet immobiliaro-touristique de grand luxe, mégalomaniaque et anti-écologique au possible, regroupés autour de la holding Property Logic – dont Margus Reinsalu est l’actionnaire majoritaire -, ont jeté l’éponge. Le multi millionnaire João Cavalcanti renonce. Mais la virginité de l’île de Cajaiba n’est pourtant pas assurée, loin de là. Margus Reinsalu, l’estonien propriétaire du terrain*, a affirmé publiquement la semaine dernière qu’il discute actuellement avec d’autres financiers un projet de condominios, destiné dorénavant aux brésiliens, alors que le projet initial de Cavalcanti s’adressait à des investisseurs et fortunes mondialisées.
Laissons la parole à l’architecte André Berem, représentant de M. Reinsalu au Brésil: « Au début de l’année, nous ferons les premières réunions. Nous allons construire les maisons, et le reste viendra ensuite, comme cela se passe à Trancoso. »
La lutte des mouvements sociaux et écologiques et des populations environnantes ne doit donc pas se relâcher: le prédateur  affirme toujours son supposé bon droit, changeant seulement son fusil d’épaule.

Note: Trancoso est un littoral à l’extrême sud de Bahia, pour grande part devenu refuge d’immenses résidences privées ultra sécurisées de millionaires et milliardaires, brésiliens ou non : http://www.portoseguro-immo.com/porto-seguro-immo/a-vendre-magnifique-terrain-de-16-700-m²-a-trancoso-ba

* M. Margus Reinsalu est également le consul honoraire du… Maroc en Estonie.

———–

Nos quatre précédents posts sur le sujet:
http://www.bahiaflaneur.net/blog2/?s=cajaiba&x=0&y=0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *