Wole vint à Bahia, mais Bahia vint-elle à lui ? (1/2)

wolesoyinka1911201215h15Wole Soyinka, Prix Nobel de Littérature 1986, et premier écrivain africain ainsi récompensé, était à Salvador, invité par une institution culturelle, entre le samedi 17 novembre et la fin d’après-midi du lundi 19 novembre. Sur la photo ci-contre, dans l’après-midi du lundi, il dédicace, à la vitesse du vent, son premier livre* traduit en portugais, et préfacé par un historien… bahianais. Le détail de son deuxième séjour**, pas si simple, conté dans les prochains jours…

* O Leão e a Joia. 168 pages. 2012. Geração Editorial.
** Lors du premier, il y a de très nombreuses années, Wole Soyinka, l’un des étendards artistiques de l’Afrique, était apparu publiquement avec l’intellectuel béninois Olabiyi Babalola Joseph Yai, également de passage à Salvador. Tous deux furent amis, aussi, du formidable photographe Pierre Verger, figure légendaire de Bahia.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *