Ennemi définitif de l’écologie, ce pouvoir pétiste !

Après avoir laissé continuer la déforestation en Amazonie en 2012 et 2013, après avoir augmenté les liens avec les grandes pouvoirs nucléaires – surtout français – pour défigurer encore et toujours de nombreux paysages brésiliens, après avoir autorisé depuis de nombreuses années les laboratoires agréés à concevoir des variétés de haricots transgéniques (Embrapa 5.1), après avoir permis de créer, planter, cultiver, vendre et exporter soja et maîs transgéniques, le pouvoir de Brasilia a attribué, hier jeudi 28 novembre 2013, 72 concessions pour l’exploitation de gaz naturel et de gaz de schiste.
Quatre compagnies étrangères ont obtenu des blocs, dont la française GDF Suez, déjà largement prédatrice de l’environnement dans le monde entier.
Haro définitif, donc, sur le pouvoir brésilien emmené par la présidente Dilma Roussef, supposément progressiste. Présidente et pouvoir progressistes seulement pour les aveugles, les menteurs et les aliénés.
Pour nous, c’est une déclaration de guerre.

GAZ DE SCHISSSS… – la Parisienne Libérée par Mediapart

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *