Naná Vasconcelos, « fou de Bahia »

diario de nana 2006

C’est lui-même qui pronconce la phrase, « doido para vir » (« tellement envie de venir ici »). Et comme Naná Vasconcelos est sans conteste l’un des quatre* plus grands instrumentistes du Brésil, encore présent parmi nous… En 2006, il était venu, avec son berimbau, se resourcer dans l’intérieur de l’Etat de Bahia, aux alentours de Cachoeira et São Félix, dans le Recôncavo. Intituté « Journal » ce petit film le suit dans les communautés d’origines africaines. Le spectateur attentif l’apercevra, entre autres artistes, converser avec le photographe Mario Cravo Neto, le cordelista Antônio Vieira (assis sur un ponton) et la chanteuse Dona Edith do Prato. Tous trois disparus, depuis… et que nous avions, par ailleurs, rencontré…

* Avec João Gilberto, Egberto Gismonti et Yamandu Costa.
Nous devons la connaissance de cette vidéo à la journaliste franco-brésilienne V. Mortaigne, qui nous l’a « tweetée », ce mercredi 18/12/2013 ! L’extrait est tiré du film « O DIÁRIO DE NANÁ », de Paschoal Samora, réalisateur venu de Sao Paulo. qui dure soixante minutes.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *